Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 24/04/2010
Voir le profil de l'utilisateur

There's way more to avenge.

le Mer 29 Mar - 20:41
Trois semaines après → ce rp

There's way more to avenge.
France, 25 fev. 2021

Il s'était établi à l'ancienne Collégiale de Saint-Etienne, le premier des martyrs, cinquante ans avant, peu après la naissance d'Ephèbe. Il avait décidé de quitter le sein empoisonné de Dante, et sans rompre tous les liens avec son Père, il s'était trouvé plus au calme et plus heureux ici. Avec sa famille.

Il se sentait ici comme chez lui avec les deux petits monstres qu'il avait engendré. Il s'y sentait à la fois libre et roi, comme si personne ne pouvait redire à son autorité.
Cependant, depuis son retour de Babylone, son humeur avait quelque peu changé. Ezechkiel était moins joyeux, moins souriant. Il semblait réfléchir à chaque minute qui passait. Comme s'il fomentait quelque chose. Ni l'un ni l'autre de ses rejetons n'avaient pu ne pas le remarquer, aussi le vampire-roi prit une décision rapide, afin de ne pas alerter l'un des deux.

Quand il convoqua Odalisque en privé dans la salle du chapitre, sa décision était prise et formelle. Il n'y dérogerait pas, et connaissant Odalisque son premier fils, il n'aurait aucun mal à le convaincre.

Assis dans la salle capitulaire sur un petit banc de bois qui avait été placé là bien après que le dernier croyant ait rendu l'âme dans cette vieille collégiale abandonnée, Ezechkiel attendit d'un air sage.

Il avait demandé à Ephèbe de lisser avec tendresse le crin de Discorde. C'était une façon pour la petite chose de ne pas être présente et d'ignorer tout de ce qui pouvait se tramer dans le cœur obscur du roi.

Le vampire fermit les yeux et attendit.

_________________
Ezechkiel (#000066) Néhémie (#990066) Mihai (#660000) Nixe (#006699) Flosshilde (#0099cc) Wellgunde (#009966)
avatar
Admin
Messages : 41
Date d'inscription : 24/03/2010
Voir le profil de l'utilisateurhttp://worldsofvanity.forumactif.com

Re: There's way more to avenge.

le Jeu 30 Mar - 0:24
Odalisque ne reconnaissait plus son père. Ou du moins, il sentait que le vent était en train de tourner. Depuis qui était revenu de la lointaine cité féerique, il avait cette attitude, ce je-ne-sais-quoi qui n'annonçait rien de bon. Éphèbe aussi l'avait ressenti, à sa manière d'enfant torturée. Elle n'avait quasiment pas fait de caprice depuis le retour d'Ezechkiel, cherchant à lui plaire plus qu'autre chose. La petite poupée était sage comme les anges mais sans vraiment savoir pourquoi. Quelques fois Odalisque l'avait surprise à réprimer une saute d'humeur, comme à l'instant quand leur père avait demandé qu'elle s'occupe de Discorde.

Le jeune garçon avait plus de réserve. Il était sorti au crépuscule humer les bons augures de la nuit tombante. Dans une autre vie, à cette heure, il aurait dévalé les rues pour rejoindre son chez lui avant que sa mère ne s'aperçoive de son absence. Elle lui manquerait toujours quelque part au fond de lui. Odalisque avait cette nostalgie au coeur qui ne se trahissait que dans la douceur de son tempérament. Ce soir, il ne courrait pas, il venait presque tout penaud rejoindre celui qui l'avait fait, dans la salle du chapitre. Il arriva à pas feutrés, n'osant piper mot.

Il attendait d'un air grave qu'on lui apporte la révélation.

« Vous n'allez pas nous quittez n'est-ce pas ? », finit-il par demander, préférant aller au devant de ce qui l'attendait plutôt que de se laisser prendre en défaut.

S'il demandait c'était que, précisément, c'était là sa plus grande crainte. La mort. La véritable.
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 24/04/2010
Voir le profil de l'utilisateur

Re: There's way more to avenge.

le Jeu 30 Mar - 0:35
Odalisque était resté l'enfant qu'il avait été, un pauvre sacrifié par les folies de Dante - un énième, devrait-on plutôt dire. Ezechkiel lui-même en était un. En l'écoutant, il se disait qu'il lui avait ressemblé à une époque, de loin seulement, car lui déjà avait connu des douleurs plus atroces que la gangrène. La seule des maladies qui n'avait jamais touché Ezechkiel était celle du cœur.

« Je ne vais pas vous quitter, du moins, pas comme tu l'entends » commença-t-il d'une voix claire.

Il essayait de sourire, mais assis sur son banc, il lui semblait que le cœur n'y était pas non plus. Il ne faisait pas ça pour se débarrasser d'Odalisque comme on aurait pu le croire. Il faisait ça car c'était la chose la plus juste à faire sur le moment, celle qui leur permettrait à tous les deux une nouvelle vie, peut-être pas meilleure, mais différente au moins.

« Je veux que tu t'en ailles Odalisque. »

Le roi-vampire se leva doucement, faisant craquer le petit banc de bois.

« J'ai bien réfléchi, et je ne crois pas que cette vie que je t'offre soit la meilleure. »

Il approcha d'un petit pas, afin de retenir Odalisque si ce dernier sortait pour une rare fois de ses gonds. Ezechkiel ne voulait pas en arriver là, mais il se préparait à la pire des réactions.

« Je ne te chasse pas, Odalisque. Ce que je fais, je le fais car je pense que c'est le mieux que je puisse faire. Je t'aimerais toujours comme mon fils, et tu le resteras. Je viendrais te voir où que tu sois, tu auras le droit de venir me voir quand bon te semblera si jamais tu avais quelques peines, tu pourras m'appeler à l'aide et je t'entendrais, mais nous ne pouvons plus nous terrer ici. Avec du recul, ce n'était pas le mieux auquel on pouvait aspirer. »

Sa voix était chaude et douce, ses mots méticuleusement choisis, bien qu'il n'ait rien préparé. Il s'était dit que le moment venu, les syllabes couleraient de sa bouche comme un filet d'eau d'une vieille fontaine. Il ne s'était pas trompé là dessus.

_________________
Ezechkiel (#000066) Néhémie (#990066) Mihai (#660000) Nixe (#006699) Flosshilde (#0099cc) Wellgunde (#009966)
Contenu sponsorisé

Re: There's way more to avenge.

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum