Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 24/04/2010
Voir le profil de l'utilisateur

La gloire de mon frère

le Lun 27 Mar - 13:12
Gloire semblait fatiguée. Mihai le sentit et fit en sorte que de nouveau la brume s’épaississe et qu’ils trottent simplement le long du petit chemin qui menait à l’Institut. Il n’y avait pas long de voyage c’était vrai, et Gloire n’avait rien perdu de son éclat de jadis, mais tous les deux ils étaient las, rompus par les années et par ces choses qui se tramaient sans qu’ils ne soient au courant.

La jument en effet ressentait tout ce que celui qui l’avait engendré ressentait. Quand il était en colère, elle piaffait et son sabot noir frappait furieusement le sol. Quand il était mélancolique, elle hennissait, modulant sa voix pour faire ressortir le plus sombre des chagrins qu’un cheval pouvait ressentir. Et enfin, quand il n’était plus que l’ombre de lui-même, quand il se renfermait considérant que c’était là la meilleure façon de ne pas souffrir, elle se murait dans le même silence et on n’entendait plus que son renâclement pour toute mélodie.

Il flatta son encolure, tirant de sa torpeur la bête immense qu’était sa jument.

« Nous y sommes. »

Un murmure dans le vent simplement, et en effet, les sabots de la créature des enfers frappaient des pavés de pierre, avançant dans ce qui pouvait ressembler à une petite cour intérieure. Il descendit avec souplesse malgré son armure d’apparat. Il ressemblait à un ancien guerrier, un seigneur antique, mais n’était-ce pas ce qu’il était vraiment ?

Il laissa Gloire derrière et la jument disparut en un nuage de brume noire.

D’un pas lent et mesuré, Mihai se dirigea avec précision dans le dédale de pierre. L’Institut était la demeure de son frère, et elle était d’ailleurs à son image. De plus en plus froid au fil des années, de plus en plus morte à l’intérieure… Une pique de chagrin le saisit ; il grimaça.

L’ancien voïvode croisa une domestique, mais il ne la regarda pas. Il entra simplement dans un couloir plus sombre. Seuls ses yeux rouges brillaient dans l’obscurité ; il ne prit pas la peine d’allumer une bougie ou un cierge, il n’en avait de toute façon pas besoin.
Il fit quelques pas, de nouveau, et s’arrêta devant une porte fermée.

Mihai ravala sa salive et toqua deux fois. Il attendit qu’on lui dise d’entrer et il entra. Même après toutes ses années, il se sentait toujours autant redevable à son frère. Même s’il avait fallu pour qu’il vive que Vlad ne le plonge dans la déchéance qu’était la condition de vampires, il ne pouvait pas se résoudre à lui en vouloir. Parfois, ça lui faisait mal de le voir ainsi. De le voir de moins en moins ce qu’il avait été un jour – un homme droit et bon, un homme de cœur.

Pour autant, quand bien même les choses changeaient, une seule chose restée immuable : la loyauté.

Il s’agenouilla devant son frère, portant son bras au travers de sa poitrine en guise de salut, et se redressa sans attendre. Il y avait longtemps qu’il aurait dû arrêter de le saluer, mais Vlad restait Vlad. Il aurait à jamais droit à tous les égards de Mihai, quand bien même Ezechkiel sous entendait qu’il ne restait que « son chien personnel ».
Mihai pouvait bien être un chien ; il serait de tous le plus racé et le plus fidèle.

« Je ne t’ai pas vu au Conseil, mon frère… » murmura-t-il pour toute introduction, jetant un regard furtif aux alentours, comme pour vérifier qu’ils étaient bel et bien seuls, avant de finalement reposer ses yeux cramoisis sur Vlad, « je suis étonné. »

En réalité, pas vraiment, mais ça, Vlad le sait tout autant que Mihai.

Ce n’est qu’une façon déguisée de poser les « bonnes questions », celles qu’ont laissé entendre la voix impériale de Rosarjo à l’oreille de son oncle. D’autres affaires l’auraient retenu certes, mais lesquelles ?

_________________
Ezechkiel (#000066) Néhémie (#990066) Mihai (#660000) Nixe (#006699) Flosshilde (#0099cc) Wellgunde (#009966)
avatar
Admin
Messages : 41
Date d'inscription : 24/03/2010
Voir le profil de l'utilisateurhttp://worldsofvanity.forumactif.com

Re: La gloire de mon frère

le Mer 29 Mar - 14:34
L'éveil de Rosarjo n'avait été qu'anecdotique. Il se rappelait son regard quand il avait retiré le carreau de l'arbalète fiché dans son cœur. Elle était revenue à elle un bref instant, cherchant sa bienveillance. Puis elle avait vu la fin de cette courte renaissance, à la lame d'une dague d'or, inaltérable. Ça avait été le dernier regard qu'elle lui avait donné. Un regard plein de reproche et d'incompréhension. Un regard qui s'inscrivait dans la continuité de ce qu'avait pu être leur relation après qu'il se soit lui-même relevé. La garder dans les entrailles de la forteresse du Pendu, au nez et à la barbe de tous avait été une erreur. Un restant d'humanité s'était accroché à l'image de cette fille, fierté du Dragon. Ils avaient eu si peu de temps pour eux. Ça n'avait été qu'une façon pour lui de reprendre le contrôle. Il aurait aussi bien pu en finir là mais il ne l'avait pas fait.

Qu'importe, l'avènement de la Reine n'aurait pas lieu. Il en avait décidé ainsi et c'était précisément pour cela qu'il n'était pas venu voir sa fille se relever. Ils n'étaient désormais plus parents que dans la mémoire des murs des lieux qu'ils avaient jadis hanté les uns après les autres. Et cela lui importait peu quelque part. Il était tout à l'avènement d'une nouvelle reine. Une qui ne serait pas susceptible de dévier du plan initial. Une qu'il façonnerait à l'image d'une reine, dans l'excellence, la discipline et l'obéissance. Cette petite reine s'égosillait à l'heure-même où Mihaï entrait à l'Institut. Le petit avorton était encore la proie des faiblesses de sa condition. La faim... L'un ou l'autre des sous-fifres qu'il avait commis à la tâche finirait bien par venir s'en occuper.

Vlad n'attendit pas qu'on lui annonce son frère. La silhouette de Mihaï s'avança dans le sombre réduit qui servait de bureau à l'aîné des Vampires. L'homme releva les yeux vers celui qui autrefois avait été son frère alors que celui-ci le saluait de la plus désuète des manières. Le directeur de l'Institut s'abstint pour autant de le lui faire remarquer.

« Je ne t’ai pas vu au Conseil, mon frère… je suis étonné. »
« Il ne faut pas. », refusa Vlad sans même lever les yeux de la paperasse qu'il semblait décidé à traiter avant d'accord la moindre attention à quoi que ce soit d'autres, fusse son propre frère venu de Roumanie jusqu'ici pour le seul plaisir de l'enquiquiner avec ses questions. Il semblait qu'il faille cependant y répondre pour espérer le voir prendre congé, « Je n'ai donné aucun ordre de réunion. Ce conseil n'avait pas lieu d'être... », répondit-il posé mais implacable dans le phraset.
avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 24/04/2010
Voir le profil de l'utilisateur

Re: La gloire de mon frère

le Mer 29 Mar - 18:24
Un petit silence en guise de réponse, Mihai fronça légèrement les sourcils mais ce n'était pas de la colère. Juste un pressentiment. Vlad avait l'air si occupé, alors que dehors, sa fille était déjà acclamée comme la Reine des Damnés - comme tout ce qu'il avait toujours voulu qu'elle devienne. Certes, il y avait quelques faux pas, de sombres histoires de fugue, d'amourettes... Mihai n'avait jamais su s'il devait être fier ou non de son fils. A vraie dire, il évitait de trop y réfléchir, car pour avoir la foi, il ne fallait qu'assez peu raisonner.

Catharsis aurait eu à redire à ce vieil adage, mais Mihai savait. Vlad avait changé au fur et à mesure du temps, et le Don s'était approprié petit à petit tout ce qui avait fait de lui un jour son frère. La raison de cette déchéance, ce n'était autre que lui-même.

« C'était pourtant un... Conseil extraordinaire » murmura Mihai, hésitant, « Que dois-je faire des conclusions qui en ont été tiré dans ce cas ? »

Rosarjo était devenue Reine devant presque tous ses pairs. Comment pourrait-il refuser ça ?

_________________
Ezechkiel (#000066) Néhémie (#990066) Mihai (#660000) Nixe (#006699) Flosshilde (#0099cc) Wellgunde (#009966)
Contenu sponsorisé

Re: La gloire de mon frère

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum